Électricité : que consomme-t-on chez soi ?

ALEC Nièvre Agence, Divers, Particuliers, Précarité énergétique

Chacun connait à peu près la consommation de sa voiture : 4, 8 ou 12 litres de carburant pour cent kilomètres parcourus. C’est l’une des premières choses recherchées aujourd’hui quand on change de véhicule et ça se comprend : le prix à la pompe ne cesse de grimper.

Le prix du kilowattheure ne cesse pas, non plus, d’augmenter. Pour autant, cela ne nous pousse pas à regarder systématiquement la consommation d’un équipement électrique avant de l’acheter. D’ailleurs, ces fameuses étiquettes énergies, qu’est-ce que ça signifie ?

Finalement, on ne connait de notre facture d’électricité que le montant à payer, tous les mois ou les deux mois. Vous trouvez qu’il ne fait que grimper ? C’est normal, le prix de l’électricité a augmenté de 28% entre 2008 et 2019.

« Est-ce que je paye beaucoup ? » ou comment savoir ce que l’on consomme ?

La consommation de carburant, c’est le nombre de litres utilisés pour faire 100 km. De la même manière, la consommation électrique, c’est la puissance d’un équipement (exprimé en Watt) utilisé pendant une heure. Par exemple, un téléviseur de 125 Watt allumé pendant une heure va consommer 125 Wattheure (125 Wh ou 0.125kWh).

Savoir ce que l’on consomme, c’est également connaitre les équipements dans son logement : mode de chauffage, audiovisuels, appareils de cuisine, lave-linge … Leur consommation varie selon leur vétusté et fréquence d’utilisation.

Généralement, la puissance d’un équipement est mentionnée dessus, sur une petite étiquette. En connaissant la puissance, on peut calculer la consommation. Le plus simple néanmoins reste de brancher un wattmètre dessus et mesurer leur consommation sur un temps donné. L’Agence Locale de l’Énergie et du Climat peut vous en prêter gratuitement et vous accompagner sur l’analyse des mesures que vous avez prises et les solutions pour réduire votre consommation d’électricité.

Il est possible de connaitre sa consommation totale sur une période donnée en regardant au dos sa facture d’électricité : le nombre de kWh consommé est indiqué. On peut aussi relever son compteur électrique régulièrement pour connaitre sa consommation. Aujourd’hui, les compteurs communicants permettent d’avoir des relevés plus fréquents grâce aux applications sur smartphones.

Suivre sa conso sans smartphone ? Télécharger notre tableau Excel à compléter directement sur ordinateur ou bien nos fiches de suivies à compléter à la main :

Suivre sa consommation d’électricité – Tarif BASE

Suivre sa consommation d’électricité – Tarif Heures pleines – Heures creuses

Suivre sa consommation de gaz

Suivre sa consommation d’eau

 

 

A quoi ça sert, les étiquettes énergies ?

On a bien compris que si c’est vert, c’est que « c’est bon ». Aujourd’hui, une grande partie des appareils se situent dans la classe A et A +++, ce qui réduit la possibilité d’apprécier les écarts de performances entre appareils. Il est important de bien regarder comment chaque équipement est évalué.

Un aspirateur indique 156 kWh/an … Avec un prix de l’électricité moyen à 0.19€, cela parait correcte : environ 30€ à l’année. Mais pour combien de temps d’utilisation ? Ce qu’il faut savoir, c’est que tous les équipements sont testés sur le même temps. Par exemple, pour un aspirateur, c’est 50heures par an, soit un peu moins d’une heure par semaine. Vous avez besoin de plus de temps pour aspirer votre maison ? Vous consommerez donc un peu plus que ce qui est indiqué… Pour un lave-vaisselle, c’est 280 cycles, soit environ 5 par semaines.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le guide de l’ADEME : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/fiche-les-etiquettes-environnementales.pdf

Vous pouvez également consulter le guide TOPTEN : https://www.guidetopten.fr/ , comparateur d’électroménager lancé en 2004 par WWF-France et de l’association de consommateurs CLCV et soutenu par l’ADEME.

Connaitre sa consommation pour mieux réduire sa facture

En connaissant sa maison, ses équipements et leurs consommations, il est plus facile d’agir « à la source » sans pour autant tout changer en achetant du neuf en classe « A +++ ». Votre réfrigérateur indique une consommation supérieure à la moyenne ? Penser tout d’abord à bien nettoyer la grille à l’arrière et vérifier qu’il ne soit pas trop proche du mur pour ne pas qu’il surchauffe. Il peut être intéressant également de vérifier si les températures sont les bonnes : 4°C pour le réfrigérateur et -18°C pour le congélateur. Un équipement qui refroidit trop consommera plus d’électricité.

De même pour les lave-linges et lave-vaisselle : des petits gestes peuvent faire la différence. Un lavage à 30°C consomme 3 fois moins d’énergie qu’un lavage à 90°C et un lavage à froid consomme 2 fois moins qu’un lavage à 40°C. Penser également à utiliser les programmes « Eco » de vos équipements ils permettent de faire des économies d’énergie même si la durée du cycle est plus élevée.

Enfin, n’agissez pas seul ! La consommation du logement, c’est l’affaire de tous les occupants et c’est un défi à relever en famille. Les enfants sont les consommateurs de demain, mesurer sa consommation régulièrement et la voir diminuer progressivement par de geste plus simple permet de mieux appréhender ces notions qui paraissent compliquées. Lancez-vous : rien de mieux pour être convaincu que de se le prouver soi-même…