Rénover ou construire mon logement :
un service public d'information et de conseils gratuits

Les travaux d'énergie

Construire son logement

La réglementation impose depuis plusieurs années un niveau de performance énergétique pour toute nouvelle construction de logement ou de bâtiment tertiaire. Elle évolue au fil du temps pour réduire drastiquement les consommations d’énergie.

Désormais, les enjeux environnementaux et climatiques sont pris en compte.

    Model of house, thermal insulation of roof concept
    Model of house, thermal insulation of roof concept

    Les travaux d'énergie

    Pourquoi rénover mon logement ?

    Les travaux d’énergie permettent :

    • d’augmenter mon confort, en hiver comme en été
    • de réduire mes factures d’énergie 
    • de réduire mon impact environnemental
    • d’augmenter sa valeur patrimoniale
    • de saisir l’opportunité d’améliorer l’esthétique de ma façade
    • d’adapter le logement aux changements de vie

    Les travaux d'énergie

    Rénover mon logement : quels travaux ?

    L’isolation

    Le gisement premier d’économie se localise d’abord au niveau des combles, perdus, aménagés ou aménageables

    L’isolation des combles perdus peut être facile à réaliser : soit en déroulant des rouleaux ou des panneaux d’isolant soit en soufflant de l’isolant en vrac.

    Deux solutions s’offrent  : en sous rampant ou avec la toiture par l’extérieur (méthode dite Sarking).

    —> le choix de l’isolant, son épaisseur et sa mise en œuvre conditionnent la performance énergétique finale.

    isolation de combles aménageables

    On recense différents types : 

    • Les laines minérales : laine de verre, laine de roche
    • Les matériaux issus de la pétrochimie : polystyrène, produits minces réfléchissants
    • les « bio sourcés » fibre ou laine de bois, ouate de cellulose, liège, lin, chanvre, laine……

    Chaque matériau a ses propres caractéristiques, certaines sont avantageuses, d’autres un peu moins. L’Agence Locale de l’Énergie et du Climat de la Nièvre vous accompagne dans votre choix tout au long de votre projet.

    isolation de combles aménageables

    Avant d’isoler :

    • Il convient de réaliser la dépose de l’ancien isolant même s’il reste 10 cm car il n’assurera plus forcément son rôle. 
    • Vérifier l’étanchéité de la toîture
    • Le pare-vapeur doit  toujours être du côté chaud, c’est à dire du côté intérieur du logement. Il peut être indépendant ou être associé à l’isolant.

    Télécharger le guide de l’ADEME sur l’isolation

    Les menuiseries

    C’est ce qui va primer.

    Il existe plusieurs méthodes pour poser une fenêtre.

    Pour la pose en rénovation, les nouveaux cadres vont être posés sur les anciens montants. Si c’est un gain de temps pour le poseur d’un point de vu thermique ce n’est pas la meilleure option. Il faut favoriser la dépose totale.

    Des bandes compressibles, joints entre le support et la fenêtre, assurent l’étanchéité à l’air et à l’eau. Les mastics sont autorisés mais les mousses expansives sont à proscrire.

    Les verres sont identifiés par des références chiffrées : ainsi, une fenêtre 4/16/4 signifie une couche de verre de 4 mm, un espace de 16 mm d’air ou de gaz type argon et une autre couche de verre de 4 mm.

    Le 4/16/4 est commun aujourd’hui et répond aux normes demandées. 

    Le triple vitrage sera réservé aux ouvertures côté nord car il freine les UV et prive des apports naturels du soleil.

    Ne pas oublier la pose de réglettes d’entrée d’air si vous possédez une ventilation simple flux. Elles ne sont pas nécessaires sur les ouvrants dans les pièces humides type salle de bain, cuisine et toilettes .

    La ventilation

    Il est admis que l’air intérieur est de moins bonne qualité que l’air extérieur. Les pollutions affectant  notre logement sont nombreuses : produits d’entretien, meubles, revêtements. Nous dégageons également une quantité non négligeable de vapeur d’eau (vaisselle, ménage, cuisine, bain et douche, respiration…). 

    L’aération du logement simplement en ouvrant les fenêtres ne suffit pas même si c’est déjà une première nécessité.

    Il existe les ventilations simple flux souvent appelées VMC (Ventilation mécanique contrôlée), les ventilations mécaniques réparties (VMR), les ventilations par insufflation et la ventilation double flux.

    • La plus commune est la simple flux mais elle n’est pas toujours adaptée en rénovation : problème de passage de gaines, d’espace pour installer le caisson extracteur. Pour pallier ces difficultés une VMR assure la même fonction. Elle nécessite le percement d’un mur.
    • La ventilation par insufflation est un  système qui fonctionne à l’inverse d’une VMC qui aspire l’air. La VMI chasse l’air. Ce système peut être intéressant en zone avec forte présence de radon.
    • La double flux sera à privilégier dans les logements neufs car en rénovation elle sera contre-productive si l’ étanchéité à l’air n’est pas parfaite.

    Il ne faut pas oublier les réglettes d’entrées d’air sur les fenêtres. Elles ne sont pas nécessaires sur les ouvrants dans les pièces humides type salle de bain, cuisine et toilettes où une bouche d’extraction est déjà présente.

    Un espace suffisant sous les portes, appelé détalonnage, est nécessaire afin que le balayage de l’air dans le logement soit le plus efficace. Prévoir 1 cm sous les portes et 2 cm pour la porte de la cuisine.

    Les débits d’extraction ont leur importance aussi : s’ils sont trop faibles le renouvellement d’air ne se fera pas comme il faut. S’il est trop important, il engendrera un surcoût pour le chauffage.

     

    Télécharger le guide de l’ADEME sur la ventilation

    Le chauffage et l’eau chaude sanitaire

    Le chauffage est l’un des points névralgiques de notre logement. 

    Pour réduire un maximum votre facture d’énergie il faut tout d’abord l’isoler. Le remplacement du système de chauffage actuel par un système plus récent ne doit intervenir qu’après. Cela permettra de dimensionner un système de chauffage moins puissant diminuant ainsi l’investissement à réaliser. 

    Le choix de l’énergie de votre logement sera déterminé objectivement par plusieurs critères spécifiques. En voici quelques-uns :

    • la localisation du logement
    • l’énergie disponible à proximité
    • l’isolation du logement
    • l’état de votre réseau de chauffage actuel
    • l’espace disponible pour l’installation
    • la surface à chauffer
    • votre mode de vie
    • votre budget de travaux pour l’installation

    Dans la majorité des cas, une étude de faisabilité et de dimensionnement sera nécessaire afin de permettre la validation du système retenu. 

    Il existe un grand nombre de possibilités. En voici une liste non exhaustive : 

    • les chaudières à bois (bûches ou granulés ou mixtes).
    • les poêles à bois (bûches ou granulés ou mixtes).
    • les pompes à chaleur Air / Eau (classiques ou géothermie ou hybrides)
    • les pompes à chaleur Air / Air
    • les chaudières classiques (gaz naturel ou gaz propane ou fioul ou bio-fioul)

     

    Afin de maîtriser les consommations du nouvel équipement de chauffage, nous vous conseillons de choisir une régulation performante. 

    Pour plus de renseignement technique sur les systèmes de chauffage, contactez-nous via ce lien

     
     
     
     

    L’eau chaude sanitaire, plus communément appelé ECS, est le point central de votre logement. En effet, c’est elle qui va chauffer l’eau de votre robinet, de votre douche ou baignoire… 

    Il existe plusieurs systèmes, le choix  dépendra principalement de vos besoins. En effet, le nombre de personnes dans votre logement va impacter le volume de l’équipement d’ECS. En règle générale, il faut compter environ 50L/jour/personne pour une consommation d’eau normale. 

    Voici une liste non exhaustive des équipements pouvant produire l’ECS :

    •  la production de l’ECS par le système de chauffage (instantanée ou accumulation).
    • le chauffe-eau solaire individuel (CESI).
    • le chauffe-eau thermodynamique (CET).
    • le cumulus électrique.

    Chaque système de production d’eau chaude sanitaire possède ses propres caractéristiques qui vont chacune impacter plus ou moins votre choix final.

    Si vous ne savez pas lequel choisir ou vous souhaitez avoir plus de renseignement sur un des systèmes en particulier, contactez-nous via ce lien

    L’éclairage

    Le Confort d’été

    Le confort d’été permet d’entrer dans une maison qui ne soit pas en surchauffe en raison de matériaux retenant la chaleur. Il est possible d’avoir une maison agréable l’été sans avoir recours à la climatisation en utilisant uniquement le rafraîchissement nocturne (qui lui, est gratuit).

    Chaque type d’isolant et la façon dont il sera posé va influer sur les températures intérieures.

    Un bâtiment ancien avec, par exemple, des murs de 60cm de large n’isole pas mais apporte de l’inertie. C’est pour cela qu’il fait frais dans certaines maisons en été : la chaleur ne traverse pas tout de suite le mur, elle est d’abord emmagasinée par les pierres. 

    C’est la même chose avec les matériaux isolants. Plus un matériau sera dense, plus il pourra stocker de la chaleur.

    C’est ce qu’on appelle le déphasage : lorsque le soleil chauffe la toiture, certains matériaux ont un temps de déphasage très court. Par exemple, s’il fait soleil à midi, avec un matériau qui possède un temps de déphasage de 2 heures, les combles deviennent une étuve dès 14 heures. La chaleur ne peut pas être évacuée, elle est retenue par l’isolant. Il faut donc repenser le choix de son isolant. 

    La densité du produit (masse volumique) est un critère de choix. Plus elle sera importante et plus la chaleur va s’accumuler à l’intérieur.

    Par exemple, pour une isolation de combles aménagés avec une résistance thermique égale à 6 , un isolant avec une masse volumique de 12 kg/m3 sera moins performant qu’un isolant avec une masse volumique de 50 à 160 kg/m3.

    Pour résumer, il faut choisir des matériaux denses avec une mise en œuvre dans les règles de l’art, certes avec un surcoût, mais l’achat d’un climatiseur et son fonctionnement dans la durée reviendront plus cher sur le long terme.

     

    Télécharger le guide de l’ADEME «  Confort d’été »

    La lecture de devis

    L’Agence Locale de l’Énergie et du Climat de la Nièvre vous accompagne pour analyser, comprendre vos devis et vérifier qu’ils répondent bien aux conditions requises pour l’obtention des aides financières.

    Vous pouvez nous les faire parvenir par mail, via l’onglet contact.

    L’expertise apportée par les conseillers France Rénov’ reste neutre et indépendante. Un conseiller France Rénov’ ne vous orientera jamais vers une entreprise en particulier. La liste officielle d’entreprises RGE sera proposée.

    Le conseiller pourra également détecter si les pratiques et les offres sont frauduleuses  ou non.  

    house

    Effilogis - rénovation performante

    Effilogis est un programme du Conseil Régional de Bourgogne Franche-Comté qui accompagne les particuliers propriétaires d’une maison individuelle et incite à réaliser une rénovation globale et performante.

    Ils parlent de nous

    Pourquoi nous contacter ?